Les tags gomms des murs et rues d’Aurilla […]

quipes d’une hydrogommeuse qui projette un granulat trs fin et de produits chimiques rservs aux supports plastiques, les deux professionnels polyvalents, mobiliss depuis mardi, savent que la tche va s’avrer longue : L’an dernier, on en a eu pour deux mois. Il y en a partout !

Pour chaque tag, le temps de travail dpend de la peinture utilise par le graffeur et de la texture du support. Certains s’effacent mieux que d’autres, mais aprs notre passage, il reste toujours des traces, prcise Logan. On ne peut pas les effacer entirement, en gnral les gens doivent refaire les crpis et peintures.

force de poser les yeux sur les tags, les agents ont fini par reprer les motifs rcurrents, et mme, d’une certaine faon, se laisser intriguer. Il y a « PDG » crit un peu partout, on ne sait pas ce que a signifie mais des jeunes nous ont dit que c’tait une sorte de langage entre eux. On retrouve aussi beaucoup « Acab » : on a cherch sur internet, c’est un acronyme en anglais, une insulte aux policiers.

Ces insultes font d’ailleurs partie des premiers graffitis tre effacs, avec les menaces de mort et les croix gammes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s